Quelles sont les différences entre banques en lignes ?

Les banques en ligne séduisent de plus en plus de ménages français, elles possèdent environ 10% du marché bancaire. Leur succès est porté par l’évolution du numérique qui offre des solutions simplifiées pour la réalisation des opérations courantes. La réduction des tarifs bancaires y est aussi pour quelque chose. Toutefois, la qualité des services et des offres diffère d’un établissement à un autre.

Comment comparer les banques en lignes ?

La comparaison des banques en ligne permet au futur client de déceler les offres et les services les mieux adaptés à ses objectifs et à sa situation financière. Cette action concerne entre autres les tarifs bancaires, les conditions d’accès à carte et la qualité du service à distance.
Le tarif des actions bancaires
Si les banques on line se sont trouvées une place dans cet environnement compétitif, c’est en grande partie grâce à la compétitivité de leur grille tarifaire. Des paiements aux retraits en zone Euro en passant par les virements SEPA, les opérations courantes sont réduites jusqu’à 0€. Par ailleurs, certains établissements ne facturent pas la tenue de compte, ainsi que les incidents et irrégularités de paiement. Ce qui n’est pas le cas avec les banques traditionnelles qui appliquent des commissions d’intervention pouvant atteindre 8€ et des frais de tenue de compte d’environ 25€/an.
L’ouverture de compte dans une fintech permet de réaliser des économies importantes, d’où l’engouement des Français pour ce système bancaire innovant. Le client profite également de tarifs préférentiels sur ces opérations effectuées hors zone euro. Il est facturé à environ 2% du montant dépensé contre près de 3% pour l’abonné de la banque de réseau. Le comparateur en ligne donne de plus amples informations sur les tarifs bancaires.
La plupart des banques en ligne offrent gratuitement la carte bancaire, mais cette gratuité est sous réserve de conditions de revenu ou d’épargne, selon la catégorie de la carte.
Chez Boursorama Banque par exemple, la carte Visa Classic est offerte aux clients qui justifient de revenus mensuels minimum de 1 000€ ou qui disposent d’une épargne d’au moins 2 500€ sur un produit de la marque. La Visa premier est gratuite sous réserve de ressources mensuelles de 1 800€ ou d’un encours de 5 000€ dans l’établissement.
Le client B for Bank doit justifier d’un revenu minimum de 1 200€ et réalisé au moins 3 paiements par trimestre pour jouir de la gratuité de la carte Visa Classic. Il doit avoir 1 600€/mois ou épargner 10 000€ depuis 6 mois et effectuer 3 opérations de paiement par trimestre pour bénéficier des avantages de la Visa Premier.
Cependant, les cartes bancaires sont facturées par certaines pures-players comme Monabanq.
La qualité de l’application et du site web
L’application mobile et le site web sont des paramètres fondamentaux qui influencent le choix du client lors de la souscription à une banque 100% internet. En effet, le développement de ces enseignes tient en partie de l’accès à distance à leurs services, une solution efficace pour gagner en temps et pour régler la problématique de la mobilité urbaine.
Toutefois, le client a besoin d’une interface sécurisée, facile de navigation et exempte de bugs informatiques. Autrement dit, l’application et le site web de la marque doivent offrir une ergonomie d’utilisation excellente et un contrôle de confidentialité, afin de simplifier la tâche de l’abonné. Ils doivent assurer une protection optimale des comptes et des opérations.
Les néobanques perfectionnent davantage leurs applications et sites web pour satisfaire les clients et pour booster leur développement. Il appartient au futur souscripteur de comparer en amont ces différents services pour choisir la meilleure banque.