En quoi consiste le nouveau règlement en terme de protection des données ?

Le nouveau règlement général sur la protection des données, également appelé RGPD, est entré en vigueur le 25 mai dernier. Depuis, les entreprises ont dû revoir leur façon de collecte et de stockage quant aux informations personnelles de leurs clients. Ces nouvelles contraintes concernent l’utilisation, par les entreprises, de l’utilisation des informations personnelles de leurs clients, recueilli au préalable par différents moyens. Cette loi intervient en faisant écho à l’intérêt grandissant des internautes qui souhaitent désormais avoir accès à leurs propres informations collectées et à leur désir de protéger leur vie privée. Avant le passage de cette nouvelle réforme, tous les contenus et informations à caractère personnel, étaient échangés et partager sur le web entre de nombreuses entreprises. Désormais, grâce au RGPD, ces échanges de données vont être limités et le contrôle du partage d’informations sur internet sera plus important.

Quelles sont les nouveautés de protection des données grâce au RGPD ?

L’un des axes prioritaires du RGPD va donc être de sécuriser tout ce partage de données que peuvent faire les entreprises entre elles sur internet. Cela va permettre de pouvoir rassurer les internautes sur l’utilisation de leurs contenus partagés. Cette nouvelle réglementation a été mise en oeuvre en partie grâce au développement du Big Data, de l’Intelligence Artificielle, mais aussi des objets connectés, qui demandent toutes le partage de données personnelles de la part des utilisateurs pour utiliser ces nouvelles technologies. De plus, le RGPD va permettre de réguler les innombrables publicités et annonces en tout genre dont sont victimes les internautes et qui deviennent de plus en plus intrusives, malgré le fait qu’elles ne soient pas forcément toujours ciblées.

Désormais, avec cette nouvelle loi, les internautes auront plus de pouvoir quant aux contrôles (collecte et transfert) de leurs données personnelles. Depuis le 25 mai dernier et le lancement du RGPD, les entreprises ne peuvent plus collecter des données personnelles sans objectif précis et ne peuvent plus non plus contacter par e-mail les internautes sans leur consentement préalablement daté et traçable (les entreprises doivent demander le consentement de la personne concernée avant de pouvoir récupérer son adresse mail). Enfin, les utilisateurs ont également un droit d’accès à leurs données, dont ils peuvent d’ailleurs demander la modification ou la suppression. Des mesures de confidentialité plus approfondies ont aussi été mises en place, qui impose désormais aux entreprises de tenir un registre de traitement des données, grâce auquel elles seront en mesure de prouver leur conformitéavec le RGPD.