Couple : qui paie quoi ?

Dans un couple, la question de l’argent peut être problématique. Comment partager les dépenses ? Quelle répartition choisir ? Bref : dans un couple, qui paie quoi ?

Distinguer dépenses communes et achats individuels

En matière de répartition des dépenses dans un couple, il n’y a pas une bonne façon de faire. Il s’agit surtout de trouver un terrain d’entente qui va satisfaire les deux conjoints. Mais dans l’absolu, une première façon d’éviter les différends est de partager les dépenses communes, et que chacun finance ses achats personnels.

Par exemple, vous partagez les dépenses liées au logement, à l’alimentation, aux sorties communes, aux enfants, etc. Pour une grosse dépense commune, il est aussi possible d’obtenir un prêt personnel pour mauvais crédit de 5000 dollars. Et chaque conjoint paie ses dépenses individuelles (vêtements, restaurant entre amis, coiffeur, salle de sport, etc.).

Quelle répartition pour les frais communs ?

Si vous décidez de partager les dépenses communes, se pose alors la question de la répartition au sein du couple.

Plus précisément, lorsqu’il existe une grosse différence de revenus entre les partenaires, 2 options sont envisageables :

  • Moitié/moitié : toutes les dépenses partagées sont divisées à parts égales. Chacun paie alors le même montant.
  • Répartition proportionnelle au revenu : pour chaque dépense commune, le conjoint contribue proportionnellement à son salaire. Cette répartition permet à celui qui gagne plus de quand même se faire plaisir, sans revoir ses dépenses et envies à la baisse parce que son conjoint ne peut pas dépenser autant.

Suivre les dépenses partagées

Pour finir, il faut aussi prévoir un suivi des dépenses communes. Ici encore, plusieurs options sont possibles :

  • Ouvrir un compte commun, que les conjoints alimentent régulièrement (selon la répartition choisie précédemment).
  • Tenir des comptes et noter qui a payé pour quel achat.
  • Répartir selon les types dépenses. Par exemple, monsieur paie le loyer et les charges ; madame paie les courses, internet et l’électricité.
  • Les conjoints paient chacun leur tour, et les dépenses s’équilibrent plus ou moins naturellement.

Finalement, il n’existe pas une manière idéale de répartir les dépenses au sein du couple. L’essentiel est d’en discuter et de se mettre d’accord sur la répartition, afin d’éviter les conflits. À ce niveau comme pour tous les autres aspects de la vie à deux, la communication est la clé !