Consultant financier : Que faut-il savoir à ce sujet ?

Un consultant financier est un professionnel qui intervient auprès des entreprises pour améliorer leur santé financière. Pour cela il analyse et résout des problèmes ponctuels dans les entreprises. Ses missions sont variées. En général, le consultant financier est un prestataire extérieur à l’entreprise, mais travaillant pour le compte d’un cabinet ou en indépendant. Quelles sont les missions d’un consultant en finance ? Quel est son rôle ? Comment devient-on consultant financier ? Nous vous proposons de faire le point sur ce métier.

Consultant financier : c’est quoi ?

Un consultant en finance est en étroite relation avec la direction générale ou la direction financière d’une entreprise cliente. Dans le cadre de l’exercice de ses fonctions, il peut prendre en charge des missions spécifiques telles que l’augmentation du capital, l’investissement en immobilier, la gestion financière, la gestion des risques de change, le développement d’un portefeuille d’actions ou la gestion du patrimoine de façon générale.

Rôle et missions d’un consultant en finance

Lorsqu’il est engagé par une société, le consultant financier se doit de tout mettre en œuvre pour améliorer la rentabilité de cette société. Toutes ses missions tournent autour de cet objectif. Pour optimiser la rentabilité de l’entreprise qui sollicite ses services, il essaie d’apporter un regard extérieur et surtout neuf dans toutes les problématiques financières de la société.

Après avoir analysé minutieusement chaque situation, il propose des solutions qui lui semblent les mieux adaptées à l’entreprise. Il procède à l’optimisation du poste client, l’optimisation des flux financiers, contribue à la mise en place d’outils indispensables à une meilleure maîtrise des dépenses (outils de budgétisation, suivi des dépenses, contrôle de gestion, …), etc. Afin d’identifier la meilleure stratégie à adopter, le consultant financier procède à des diagnostics approfondis en se basant sur des enquêtes internes dans l’entreprise.

En étroite collaboration avec les responsables de la société dans laquelle il intervient, le consultant en finance a pour missions de :

  • Négocier le montant des transactions et des taux, en tenant compte de la rentabilité des différents placements mais aussi des risques qui y sont liés
  • Gérer des portefeuilles clients
  • Trouver de nouveaux portefeuilles clients pour un travail de prospection
  • Monter les dossiers de demandes de crédits avec l’entreprise bénéficiaire de ses services.
  • Faire un point sur la situation financière à la direction
  • Analyser les revenus ainsi que le patrimoine des entreprises
  • Conseiller les entreprises sur les produits et services les mieux adaptés à leurs besoins
  • Rassembler et exploiter les informations recueillies auprès d’interlocuteurs spécialisés au cours de ses interventions .

 

Formation, profil et rémunération

Pour embrasser la carrière de consultant financier, il faut au minimum obtenir un bac +5 dans les filières Banque, Management des Unités Commerciales, Négociation et Relation Client ou Techniques de Commercialisation.

Le consultant en finance doit avoir certaines qualités. Il doit avoir une réelle capacité d’analyse, d’écoute, de synthèse et être un fin stratège. Ces qualités lui permettront d’avoir de la facilité à trouver les meilleures solutions pour remettre les entreprises sur le chemin de la rentabilité.

En outre, il doit avoir :

  • Un sens du contact
  • Une aisance à parler et à argumenter ses diagnostics
  • Une autonomie
  • Un esprit curieux
  • Une capacité à prendre des décisions
  • Une grande réactivité
  • Un contact facile (pour collaborer et faire des enquêtes internes)
  • Un goût prononcé pour la négociation
  • Une résistance au stress
  • Un sens commercial

Concernant sa rémunération, il faut préciser qu’elle n’est pas fixe. Les consultants les plus compétents et les plus habiles peuvent avoir une rémunération dépassant les 50 000 euros l’année. Lorsqu’il commence ses activités, il peut facturer ses services à un peu moins de 3 000 euros par mois. Mais les tarifs varient selon la taille de l’entreprise ou du cabinet qui l’emploie. Le consultant peut voir sa carrière évoluer au fil des années. Par exemple, s’il produit de bons résultats commerciaux, il peut devenir responsable d’agence.

Vous n’êtes pas sans savoir que le monde de la finance est rempli d’opportunistes. Nous vous recommandons donc d’être vigilant lors du choix de votre consultant financier.

Où trouver un consultant financier efficace et fiable ?

Il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans la consultation financière. Par exemple la société We Group SA met à votre disposition des consultants spécialisés en gestion d’assurances, crédit privé et immobilier, en placement financier, conseils fiscaux, etc.

La société a été créée par Laurent Jaquier et toutes ses activités auprès des entreprises se font dans le cadre du strict respect du secret professionnel et la protection des données. Les consultants travaillent en totale indépendance auprès des entreprises ou des particuliers. Chaque consultant dispose de l’expérience et des compétences nécessaires pour proposer une vue complète sur la situation économique et financière des clients. La force de We Group SA réside dans le fait qu’elle assure une corrélation entre les assurances, la fiscalité et les différents produits bancaires pour optimiser la rentabilité des clients. La collaboration avec les entreprises se fait en toute simplicité et les avis donnés sont toujours neutres.

Pour découvrir les services et l’équipe de We Group SA, vous pouvez vous rendre sur le lien http://www.wegroup.ch.

Les points clés pour bien choisir son consultant financier ?

Pour bien choisir votre consultant financier, vous devez au préalable définir vos besoins et objectifs. Prenez soin de bien rédiger votre projet et d’expliquer les contraintes. Définissez clairement les ressources que vous mettez à la disposition du consultant ainsi que l’étendue de sa mission. Après avoir bien étoffé votre projet, jugez de l’opportunité de faire appel à un consultant. Pesez les pour et les contre.

À l’étape de sélection, on se pose souvent la question de savoir s’il faut choisir un groupe de consulting, un consultant officiant en indépendant ou un cabinet de conseil de taille moyenne. Pour répondre à cette question, vous devez tenir compte de la complexité de votre projet, de l’expertise du consultant et de la taille de l’entreprise.

À l’issue de rencontres et d’échanges avec les candidats, vous retiendrez celui qui comprend mieux la problématique financière de votre société. Tenez également compte d’autres critères comme le coût de l’offre, la pertinence des missions proposées ou les références affichées.